04 - Hommage à Chow Hsuan

Présentation de la rétrospective
dimanche 25 juillet 2010

Chow Hsuan est la plus grande vedette-chanteuse du cinéma chinois, une légende, avec sa beauté raffinée et sa voix douce et subtile. Elle représente aussi un lien emblématique entre la Chine et la France dans le domaine du disque et du cinéma. Renommée comme « voix d’or », elle a enregistré plus de deux cents de ses chansons chez Pathé à Shanghai dans les années 30-40. Elle a joué dans 43 films entre 1936 et 1950 dont les nombreuses chansons ont toutes été éditées par Pathé - EMI. Elle excellait non seulement dans les chansons modernes - jazz et variétés -, mais aussi dans les chants de l’Opéra de Pékin. Elle a été chanteuse dans une troupe de spectacles à Shanghai dès l’âge de 12 ans, et lauréate de concours de chant à 14 ans. A partir de 1936, elle mène aussi une carrière d’actrice de cinéma ; et, en 1937, elle devient une star avec l’immense succès des Anges du boulevard.

Plus généralement, la voix et l’image de Chow Hsuan restent d’actualité et sont constamment honorées par les plus grands cinéastes contemporains qui connaissent une carrière internationale :

- Wong Kar Wai, pour son plus grand succès international, emprunte le titre d’une célèbre chanson de Chow Hsuan : Hua Yang de Nian Hua - L’âge de la fleur, devenu In the Mood for Love ;

- Johnnie To, auquel la cinémathèque française a consacré récemment une importante rétrospective, utilise volontiers le chant de Chow Hsuan pour enrichir l’arrière-plan culturel de son Election ;

- Ang Lee, dans Lust, Caution, fait réinterpréter par Tang Wei, dans une longue scène-clef, Tian Ya Ge Nü - La chanteuse des confins du ciel, l’une des plus importantes chansons de Chow Hsuan ;

- Jia Zhangke, au Festival de Cannes 2010, introduit Hai shang chuan qi, produit pour l’Exposition Universelle Shanghai 2010 et présenté dans la sélection officielle « Un Certain Regard », par la chanson légendaire de Chow Hsuan.

Les nombreux hommages ainsi rendus par des cinéastes abonnés aux festivals démontrent que Chow Hsuan mérite son audience internationale.

Les films choisis montrent les différents aspects de son talent et sont de véritables trésors cinématographiques :

- Dans l’attente de son amour (1947, Hong Kong) de He Zhaozhang, avec Shu Shi.

- Les Anges du boulevard (1937, Shanghai) de Yuan Muzhi, avec Zhao Dan (1915 - 1980)

- L’Histoire secrète de la Cour des Qing (1948, Hong Kong) de Zhu Shilin, avec Shu Shi

- Mei Fei (1941, Shanghai) de Zhang Shichuan, avec Lü Yukun

- La Nuit profonde (1941, Shanghai) de Zhang Shichuan, avec Han Fei

- L’Histoire de la chambre de l’ouest] (1940, Shanghai) de Zhang Shichuan

- Quiproquo (1947, Hong Kong) de Fang Peilin, avec Lü Yukun, Meng Na, Yan Hua.

- Ashiou ou la déesse de l’amour (1947, Hong Kong) de Wu Zuguang, avec Lü Yukun, Jiang Ming, Zhou Wei.

- L’Air d’une chanteuse (1948, Hong Kong), avec Wang Hao, Gu Ye Lu.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 804 / 230930

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Les Archives du festival  Suivre la vie du site 60 - Le 5ème Festival du Cinéma Chinois de Paris   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License