Hong Xia, la justicière errante de Wen Yimin

红侠 (Hong Xia)
mardi 22 octobre 2013

Réalisation : Wen Yimin
Chef-opérateur : Yao Shiquan
Compositeurs : Liu Xitai, Liu Guanwei
Musicien : Wu Bing
Avec : Wang Chu Ching, Wen Yimin
1929 / 96 min / Genre : film en costumes
Ciné-concert : avec la participation de la Ville de Harbin – Centre culturel de la jeunesse

Une armée rebelle mettant à sac la campagne provoque la panique. Yun Ko, fille de famille pauvre à San Tsun et seul soutien de sa grand-mère aveugle, fuit grâce à son cousin, un lettré indigent. Mais l’affolement de la foule, les exodes en sens contraires isolent Yun Ko et, elle est enlevée par le commandant de l’armée de l’ouest Chow Tai San. La soldatesque piétine l’aïeule. Ching Che Mang, Tartare commandant en chef de l’armée de l’ouest, et Chu Sao Chuan, libidineux chef de la garde, désirent introduire la captive au sein du gynécée.

Déshabillée de force, un ermite maître de Kung Fu la sauve. La jeune fille suivra l’enseignement de son sauveur en vue de se venger. La paix revenue, Ching Erh, jolie fille du noble Hsia Ching Chong, attire l’oeil de Ching Che Mang. Le domestique Chiang Ah Pao, agresse la demoiselle. Le père le chasse. Le serviteur félon accuse calomnieusement son ex-maître de trahison. Ching Che Mang profite de l’occasion pour emprisonner Hsia Ching Chong et l’échanger sous trois jours contre Ching Erh. Celle-ci décide par piété filiale de se rendre chez le général. Mais la dénonciation est déjà parvenue au généralissime Lu. On chasse l’épouse de Hsia Ching Chong. La vengeresse vole au secours de son amie Ching Erh et tue Ah Pao le délateur, promu geôlier. L’ermite sauve Hsia Ching Chong de l’exécution et Yun Ko règle virilement tous ses différends.

Enfin, la justicière s’entremet pour le mariage entre ses timides cousins et amis.

Seul film d’arts martiaux conservé des années 1920, sixième épisode, muet, d’une série en comprenant treize, considérons Hong Xia tel le prototype shanghaïen des genres Kung Fu et Wu Xia, déjà exporté en Occident. On y trouve déjà des effets spéciaux avec l’héroïne volante au-dessus des nuages, apparition et la disparition magiques en écran fumée dans le style de Georges Méliès.

Le réalisateur Wen Yimin (1890-1978) joue le rôle du lettré pauvre. Le pionnier travailla pour les frères Shaw et réalisa entre autres Une femme oubliée en 1949, La nuit de noces en 1956.


Portfolio

红侠 (Hong Xia) 红侠 (Hong Xia)
Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 507 / 215096

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Les Archives du festival  Suivre la vie du site 30 - Le 8e Festival du Cinéma Chinois de Paris  Suivre la vie du site Les ciné-concerts   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License