Deux Étoiles dans la voie lactée

Two Stars - Yin he shuangxing - 银河双星
mardi 19 juin 2012

CINE-CONCERT

Baudime Jam a composé des musiques originales pour l’accompagnement de plusieurs longs et courts métrages muets (Nosferatu, Le Mécano de la Général, Les deux Orphelines, Le Pirate noir, La Maison hantée, Voyage autour d’une étoile, Études sur Paris, etc.), et ses partitions ont été interprétées par le Quatuor Prima Vista dans de nombreux festivals en France et à l’étranger. Le succès de sa musique pour le film chinois La Divine a conduit le Festival du Cinéma Chinois de Paris à lui commander la création d’une partition pour Deux Étoiles dans la Voie Lactée.

Lors d’un tournage dans les environs de Shanghai, Yan, un acteur renommé, rencontre Li, une charmante chanteuse qu’il fait engager pour jouer avec lui dans l’adaptation cinématographique d’une ancienne pièce de théâtre traditionnel chinois. Le film obtient un grand succès, et les deux stars, unis sur l’écran, deviennent bientôt un couple dans la vie réelle. Mais Yan omet de révéler qu’il est déjà marié, selon les termes d’une union forcée. En désespoir de cause, il préfère se faire passer pour un amant volage que d’avouer son terrible secret. Désabusée, Li abandonne le monde du cinéma et retourne à la campagne pour vivre auprès de son père.

Ce film est remarquable à divers titres : magnifique drame classique servi par des interprètes non moins charismatiques, il est également une étonnante et très rare plongée dans les coulisses des tournages de l’époque mythique du cinéma chinois, et un superbe manifeste de l’Art Déco dans le Shanghai des années 1920, en même temps qu’une réflexion en forme de variations sur les thèmes de la tradition et de la modernité, et des cultures chinoise et occidentale qui se côtoient sans cesse au fil d’un récit placé sous le signe de la dualité entre ruralité et urbanité, monde réel et coulisses du spectacle, mensonge et vérité. Il n’y a pas jusqu’au réalisateur et aux deux acteurs principaux dont les noms n’aient leur double occidentalisé.

Quant au titre, il se réfère à une légende chinoise : deux amants séparés par le destin se réunissent dans la voie lactée sous la forme de deux étoiles.
Pour le film Deux Étoiles dans la Voie Lactée, Baudime Jam est resté fidèle à l’idée que composer l’accompagnement musical d’un film muet ne repose pas sur un principe de carte blanche, et qu’il est essentiel de fonder sa démarche sur le respect total de l’œuvre cinématographique, des intentions de son auteur et de son esthétique : servir le film et non se servir du film.

On retrouve donc dans sa partition, de façon subtile, toute la dualité du film qui fait tantôt s’opposer, tantôt se marier les esthétiques occidentales et chinoises. Entre contemplation orientale et pétulance des Années Folles, drame classique et comédie chinoise, la partition épouse chaque contour d’un scénario multiple. Pour l’occasion, une flûte, instrument commun aux deux cultures, rejoint le Quatuor Prima Vista pour ajouter ses couleurs à l’éventail de celles des instruments à cordes.

Scénario : Chu Shih Ling

Réalisation : Shi Dongshan (Tomsie Sze)

Avec : Wang Renmei (Violet Wong), Yang Yi Yun (Raymond King), Kao Chien Fei, Yeh Chuen Chuen, V.K. Chung

1931 / 86 minutes / muet / VO sous-titres anglais

Genre : mélodrame moderne

Musique : Baudime Jam

Interprétation : Quatuor Prima Vista et Pierre-Simon Chevry (flûte)

La SACEM est partenaire de cette création


Portfolio

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 250 / 227624

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Les Archives du festival  Suivre la vie du site 40 - Le 7e Festival du Cinéma Chinois de Paris  Suivre la vie du site 3 - Documentaires, animations et films d’archives   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License