La Montagne de Guanyin

Guan Yin Shan (观音山)
lundi 5 septembre 2011


Au Sichuan, trois jeunes, à la dérive, éprouvent les risques de la jeunesse : Nan Feng, chanteuse de bar qui se casse elle-même des bouteilles sur la tête, son amant Ding Bo, voyou colérique, voleur et volage, enfin Fei Zao, le gros souffre-douleur. Chacun subit une lourde hérédité : la mère de Nan Feng s’avère battue par son mari, Ding Bo ne supporte pas le remariage de son père qui ne put payer les frais médicaux de sa première femme, le géniteur de Fei Zao le bat dès qu’il perd au jeu. Le trio loue des chambres à Chengdu chez Chang Yue Qin, une ancienne chanteuse d’Opéra de Beijing endeuillée par le décès de son fils lors du tremblement de terre à Wenchuan. Malgré une cohabitation difficile, une famille de substitution se recompose, peu important les différences d’âge. Ensemble, ils réparent un temple de Guanyin, opportunité de retrouvailles pour eux-mêmes.


Ce chef-d’œuvre bénéficie d’une véritable écriture cinématographique, au demeurant récompensée par le prix de la meilleure contribution artistique au festival de Tokyo en 2010. Le film, présent aussi à Deauville en 2011 et porté par un sens cinématique sûr, dégage une énergie, en particulier grâce à la caméra portée de Zeng Jian et au montage sec, rythmé. Conjurant les larmoiements, il offre même un zest de comédie, conjointement à des fondamentaux chinois : symbolisme, bouddhisme, scènes de calligraphie et de repas partagés.

Fan Bingbing reçut pour son interprétation de Nan Feng le prix de la meilleure actrice à Tokyo : comme climax, elle pratique l’effet miroir, buvant force bouteilles devant son père alcoolique alité. Née en 1981 à Qingdao, au Shandong, cette chanteuse de Mandopop sort de l’École Xie Jin de Shanghai et de l’Académie d’art dramatique de Shanghai. En 1997 et 1998, la télévision taïwanaise lui offrit le rôle de Jin Suo dans La princesse Perle, avec les vedettes Zhao Wei et Ruby Lin. Guan Yin Shan constitue son deuxième film dirigé par Li Yu, avec Lost in Beijing de 2007 sur les migrants nouveaux citadins accueilli à la Berlinale.

Sylvia Chang, actrice expérimentée jouant ici avec maestria la cantatrice, Chen Po Lin, alias Ding Bo, viennent de Taiwan. Fei Long parvient à exister au delà de son rôle ingrat de gras Fei Zao.

Li Yu, née au Shandong, commença par le documentaire. Son premier film, Fish and Elephant de 2001, présenté à la Berlinale, traite du lesbianisme. Le film de 2005 Au fil de l’eau gagna le Lotus d’Or à Deauville en 2006. Le féminisme ôte son charme à Fan Bingbing.

Les connaisseurs reconnaîtront le producteur coscénariste Fang Li : le père de Ding Bo.


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 420 / 233220

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Les Archives du festival  Suivre la vie du site Les films par année  Suivre la vie du site 2011  Suivre la vie du site 1 - Films récents   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License