Riding alone for thousands of miles

Qian li zou dan qi, 2004, 107 mn
lundi 3 septembre 2007

Réalisation : ZHANG Yimou
Avec : GAO Cangjian, ZHONGJING Guiyi, JIANG Wen, Sidaoren

Takata Gou-ichi, est un japonais rude et solitaire. Il est en conflit avec son fils Ken-ichi auquel il n’adresse plus la parole depuis des années. Mais apprenant qu’il est atteint d’une maladie incurable, il décide de l’aider à réaliser son rêve : filmer une pièce de théâtre « Nuo » en Chine intitulé Riding alone for thousands of miles.
Partant pour un long périple à la place de son fils, il se heurte à de nombreux obstacles. C’est dans une prison qu’il finit par rencontrer l’acteur que son fils a rencontré. Mais celui-ci est lui aussi séparé de son enfant illégitime, et sa détresse l’empêche de jouer la pièce. Touché par la souffrance de cet homme, Takata Gou-ichi ira à la rencontre de l’enfant et ramènera des photos de lui à l’acteur. L’effort de Takata amène son fils à effacer toute sa rancune avant de mourir.

ZHANG Yimou est né en 1950, il doit suspendre ses études pendant la Révolution Culturelle Chinoise en 1966. Durant ces années il se découvre une véritable passion pour la photographie. Il est admis à l’Académie du Film de Pékin à sa réouverture en 1978. En 1982, nouvellement diplômé, Zhang Yimou participe en tant que directeur de la photographie à son premier film (Un et huit). Puis il continue avec Terre jaune et La grande parade, tous deux réalisés par Chen Kaige. Il joue le rôle principal dans Le vieux puits de Wu Tianming et obtient le prix du meilleur acteur au festival de Tokyo en 1987. Sa première oeuvre le Sorgho rouge gagne un Ours d’Or en 1988 et lui donne un rayonnement international. Ce film marque aussi la construction commune de deux carrières : la sienne et celle de son épouse et muse Gong Li. Après ce premier rôle, il la fait jouer dans Judou en 1989, Epouses et concubines en 1991 (Lion d’argent au festival de Venise) et dans Qiu Ju une femme chinoise (Lion d’Or) en 1992 puis dans Vivre (Grand prix au festival de Cannes) et dans Shanghai Triad en 1995. Il réalise aussi Pas un de moins et Mon père et ma mère en 1999. En 2003, il s’attaque au film de sabre traditionnel avec Hero puis Le secret des poignards volants.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 309 / 215096

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Les Archives du festival  Suivre la vie du site Les films par année  Suivre la vie du site 2007   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License