Le dernier voyage du juge Feng

Ma Bei Shang de Fa Ting, 2006, 101 mn
dimanche 2 septembre 2007

Réalisaton Liu Jie. Scénario, Wang Lifu.
Avec Li Baotian, Yang Yaning, Lu Yulai, Li Tingliang
Une production IC Films. Produit par Liu Jie, Hsu Hsiao-Ming.

Synopsis :
Chine. Yunnan. Un tribunal ambulant suit les chemins sinueux de la région pour sa tournée annuelle. FENG, la bonne cinquantaine, est le juge. Son assistante TANTE YANG, de la tribu des Moso, est à la veille de la retraite. Ils sont accompagnés du jeune juge AH-LUO, de la tribu Yi qui fait sa première tournée.

Ils voyagent en compagnie d’un vieux cheval qui transporte les dossiers et toutes leurs affaires.

Dans un village Pumi, FENG doit régler un problème autour d’une tombe saccagée par des cochons. AH-LUO perd malencontreusement l’emblème national, le symbole de l’autorité de l’état dans l’auge des cochons, le juge et son équipe doivent demander de l’aide à la chef du village.

Au village, les préparatifs du mariage de AH-LUO, battent leur plein, mais un incident avec FENG vient perturber le village. AH-LUO s’enfuit avec sa fiancée, renonçant ainsi à sa carrière. TANTE YANG ne finit pas non plus la tournée, elle prend sa retraite sans l’homme qu’elle a toujours secrètement aimé, FENG, qui poursuit la tournée du tribunal, seul et désespéré.

Note du réalisateur :
J’ai entendu parler de cette histoire pour la première fois en 2003, lors d’un voyage dans le Yunnan, une province du sud-ouest chinois. J’ai ensuite fait 6 voyages dans le canton de Ninglang, dans le Yunnan.

Le canton de Ninglang est situé dans les montagnes du nord-ouest du Yunnan et isolé du reste de la région par de dangereux sentiers. Couvrant un territoire d’environ 6.000km2, la région abrite 210.000 personnes de 12 minorités ethniques différentes. Fin 2004, la plupart des habitants vivait avec environ 70 euros par an.

Dans cette région, une minorité ethnique locale, les Moso, vit encore sous un régime ancestral de matriarcat.

Afin de préparer le film, j’ai suivi la tournée de 3 différents juges officiels et cette expérience m’a mené à une réflexion sur la vie des minorités, les conséquences de la préservation de cette ethnicité, la culture, l’environnement, le développement, la religion, l’opposition entre tradition et modernité, et, évidemment, les limites du système judiciaire chinois.

L’emblème national véhiculé par le cheval est le reflet exact du système judiciaire local, tressautant sur une route en construction.

Il y a actuellement près d’un millier de cours ambulantes en Chine. Le film représente une situation très courante de la Chine rurale. L’histoire est basée sur ce qui se passe actuellement en Chine au XXIème siècle.

Entretien et Bio-Filmographie du réalisateur suivent cet article sur le site du distributeur Pierre Grise


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 388 / 214829

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Les Archives du festival  Suivre la vie du site Les films par année  Suivre la vie du site 2007   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License