Le chant des adieux

(Titre chinois : Sheng Si Hen)
jeudi 2 mars 2006

Réalisé par FEI MU, scénario de Mei Lanfang et Qi Rushan avec Mei Lanfang, Jiang Miaoxiang, Li Qingshan, Xiao Dexuan, Zhu Binxian - 1948

Le Chant des Adieux est le fruit de la collaboration de deux maîtres incontestés au sommet de leur art, Fei Mu et Mei Lanfang (1894-1961), le plus grand maître de l’Opéra de Pékin du XXeme siècle qui adapta spécialement la pièce pour le cinéma. Regrets éternels est le premier film en couleur de l’histoire du cinéma chinois. Mei Lanfang occupe une place particulière dans l’histoire de l’art chinois.En un peu plus de 50 ans, il joue plus de 100 rôles du répertoire et révolutionne l’interprétation traditionnelle des caractères en modifiant les costumes, les maquillages et enrichissant la gestuelle, les poses et les expressions des personnages qui constituent la véritable langue de l’Opéra de Pékin. Dans les années 30, Mei Lanfang est une star mondiale dont le talent est reconnu du Japon aux Etats-Unis en passant par l’Union Soviétique. En 1930, il se rend aux Etats-Unis où sa tournée est un véritable triomphe et se lie avec Charlie Chaplin, Mary Pickford, Cecil B. de Mille et Douglas Fairbanks. En 1935, c’est avec le "Nouveau théâtre des formes anciennes" que Mei Lanfang se rend en U.R.S.S. Stanislavski, Meyerhold, Eisenstein se comptent parmi les membres du comité d’accueil. A côté d’eux se trouvent Gorki et Tolstoï. De nombreuses discussions sont menées entre ces monstres sacrés de la littérature, du cinéma et du théâtre d’avant-garde. Brecht s’est spécialement déplacé pour l’occasion et utilisera le fruit de ces rencontres dans sa célèbre étude "Effets de la distanciation dans l’art du comédien chinois", publiée à Londres par la revue Life and Letters en 1936. Eisenstein écrit à propos de Mei Lanfang : « Il sait, en recréant les formes parfaites de l’ancienne tradition, les conjuguer avec un contenu renouvelé", autrement dit adapté aux changements radicaux apportés par la vie moderne. C’est donc avec une parfaire compréhension de l’outil cinéma et une extraordinaire maîtrise de son art que Mei Lanfang adapte et interprète ce qui restera comme un monument de l’histoire du cinéma chinois.

L’action se déroule à l’époque des invasions tartares pendant la dynastie Song (11ème siècle). Une femme, Han Yuniang, est fiancée avec un lettré Cheng Pengju. Fuyant l’invasion, ils se perdent. Yuniang a conservé en souvenir une chaussure de Cheng. Après plusieurs années, celui-ci devenu officier dans l’armée, revient triomphalement après avoir chassé les tartares. Ramenant son autre chaussure, il retourne auprès de sa bien-aimée mourante.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 451 /

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 3 - Les Archives du festival  Suivre la vie du site Les films par année  Suivre la vie du site 2006   ?

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC

Creative Commons License